Pour l’intégration des patients
et personnes accompagnées
dans la formation initiale et continue
des professionnels de santé et du social

badge-associons

Devenir signataire

 

Pour dire votre accord avec le plaidoyer Associons nos savoirs. Pour réaffirmer la complémentarité des savoirs d’expérience, des savoirs scientifiques et des savoirs professionnels. Pour soutenir ceux qui font appel aux savoirs d’expérience dans la pédagogie. Pour encourager tous ceux qui repensent l’enseignement initial et la formation continue grâce à la coopération avec des personnes malades, en situation de handicap ou de vulnérabilité sociale.

Notre action, nos engagements

picto-affirmer

AFFIRMER

notre conviction que l’accompagnement social et le soin ne peuvent se construire sans tenir compte du vécu et du retour d’expérience des personnes qui en bénéficient. A ce titre, la participation de ces personnes est indissociable du travail social comme du soin.

picto-permettre

PERMETTRE

aux professionnels de l’accompagnement et du soin, grâce à cette participation, de renforcer et de renouveler le sens de leur métier et de leur engagement.

picto-promouvoir

PROMOUVOIR

la place des patients et des personnes accompagnées dans la formation, en s’appuyant sur leurs capacités et ressources propres, et sur celles des communautés auxquelles ils appartiennent ( familles et proches, associations, mouvements, quartiers, territoires… )

“Pouvoirs publics, professionnels de santé, patients, personnes accompagnées, citoyens : rejoignez la liste des signataires”

Agnès Buzyn
Ministre des solidarités et de la santé
a signé le plaidoyer le 28 Novembre 2018

RESSOURCES & PUBLICATIONS

Depuis 2015, le collectif Associons nos savoirs a découvert des expériences, croisé la route de grands textes scientifiques et militants, mis en œuvre des expérimentations, produit des réflexions et des outils, fait paraître des articles dans des revues du monde de la santé et du travail social.

Associer nos savoirs pour réduire l’écart social
Trouver un équilibre malgré la dissymétrie

Entretien réalisé dans le cadre des journées Éthique, Alzheimer et maladies neuro-évolutives 2019 les 12 et 13 novembre à Reims.

Par : Alice CasagrandeDirectrice formation et vie associative FEHAP /
Patrice DuboscRéalisateur Espace éthique/IDF Publié le : 02 Décembre 2019